Il ne faut jamais désespérer de personne. Parfois, c'est très long, de savoir qui on est, et pendant très longtemps, on peut se tromper sur soi-même. Et puis, parfois, le déclic, et tout change. Ainsi, j'ai connu des gens qui se croyaient à gauche, ils y étaient très mauvais. Mais ce foutu déclic, parfois si tardif, hop, en passant à droite, ils devenaient très bons. Il ne faut jamais désespérer de personne.

87dix_milliards