J'entendais hier un commentateur qui, sans vraiment se rendre compte de ce qu'il disait, prétendait que « ...ce gouvernement fait tout à l'envers! ». En l'écoutant, je me suis aperçu , pour ce qui concerne « l'envers » et « l'endroit », qu'il y a beaucoup à dire, d'une manière générale. La marche des choses ne fonctionne pas comme les chaussettes. Quand il s'agit d'une chaussette, on sait toujours si elle est à l'envers, ou à l'endroit. Mais il n'en va pas de même pour le destin des hommes. Il faut bien reconnaître que, parfois, faire les choses à l'envers est très préférable à les faire à l'endroit. Et que, quand tout le monde clame de quoi est fait le bon sens, il arrive souvent que c'est le mauvais qui est le meilleur. Montebourg nous en apporte une preuve éclatante aujourd'hui. Certes! Devenir ministre du Commerce et du Redressement Productif quand on y entend que goutte, le bon peuple ne peut guère s'attendre à des miracles de votre part. Mais, Ministre ne veut pas forcément dire qu'on s'occupe du bon peuple. Pas du tout. Être Directeur du FMI (Fond Monétaire International) comme le fut Dominique Strauss-Kahn, ne vous met pas forcément à l'abri de faire aussitôt faillite quand vous montez un fond de placement. Pas du tout. Ca n'a rien à voir. Rien de rien. Sauf peut-être que, nous, on nous le met le plus souvent à l'envers, qu'à l'endroit. Oui, ça on peut peut-être le dire. Mais c'est tout.

monteboug