martin milan photo corteggiani

                                                     (credit photo : François Corteggiani)

 

Cela faisait de longues années que je n'étais pas revenu dédicacer en Belgique - depuis 2003, je crois bien -  et sur le chemin de la foire du Livre de Bruxelles, ce week-end, je me demandais si, après cette longue absence, les lecteurs de Martin Milan seraient au rendez-vous, dans ce pays qui l'a vu naître, au sommaire du journal Tintin édition belge.


Peut-être l'avaient-ils oublié, depuis le temps. Peut-être étaient-ils passés à autre chose.


J'avais tort de me faire du souci. Ce ne sont décidément pas des lecteurs ordinaires.
S'ils y étaient ? Et comment !


Malgré la cohue, les embouteillages, le bruit, malgré la longue file d'attente, vous étiez tous là, tellement nombreux, tellement joyeux, comme si Martin n'était jamais parti.
Ça m'a fait chaud au coeur.
Parce que chacun d'entre vous venait, non pas avec juste un album et un ticket d'achat à la main, mais avec des anecdotes personnelles, des instants de votre vie, des évocations émues d'anciens festivals, des personnages préférés, des citations favorites, des souhaits originaux de dédicaces, des "Vous vous souvenez ?", "Tu te souviens ?", et tous ces yeux qui brillaient en évoquant Martin, votre première rencontre avec lui et la place particulière qu'il occupe dans votre histoire. Martin Milan peut être fier de ses aficionados. Pour ça, non, vous ne l'avez pas oublié. Quelles belles retrouvailles ! Si je n'avais pas eu un train à attraper, je crois que nous y serions encore, à évoquer le temps d'avant, et les projets pour l'avenir.
Merci notamment à Pierre, à Jean-Marie, à Bob, à Mimmo, aux différents Fabrice, à Patrick, à Dedi Kass, à Philippe, aux deux Eric, à Olivier, à Glenn, à Marc, à Monsieur François, à Chantal, à Julien, à Dominique, à Marcel, à Stéphane, au matricule 32.847 (qui se reconnaîtra), à Nicolas, à tous ceux et celles dont le nom s'est envolé dans le brouhaha ambiant, mais dont je retiens le sourire et la poignée de main ; une mention toute particulière pour Jérôme et son fils Martin, dont le prénom ne doit rien au hasard.

Côté professionnels, grand merci à Jacques Schraûwen pour la RTBF, et bravo à Elise Harou du Lombard, et Kevin Giraud et tous les intervenants du stand Media Participations, pour leur organisation sans faille, et encore toute mon appréciation pour leur gentillesse.

Merci à tous, amis-lecteurs, pour l'accueil que vous m'avez réservé et pour vos commentaires favorables sur le premier tome de cette Intégrale.
Et à très bientôt j'espère, pour le tome 2 !




 

Intégrale Martin Milan : Intégrale Martin Milan 1 - Le Lombard

Intégrale Martin Milan tome 1, Intégrale Martin Milan 1. De Godard.

http://www.lelombard.com